C’est mon ami qui m’a fait découvrir la race. Ses parents avaient un bovier bernois, et il en était tombé amoureux. Comme j’ai toujours aimé lea grands chiens, le mélange de couleurs, la tête charmeuse et le regard empathique du bovier m’ont complètement séduite. Et à mon tour j’ai adopté Platon, un mâle d’aujourd’hui 4 ans et demi. Ce nom lui va vraiment bien. On dit qu’un chien comprend les mots courts. J’ai l’impression qu’il capte aussi les longues phrases. Même mon entourage est surpris. S’il dort et qu’il entend son nom, il lève tout de suite la tête. S’il se trouve dans une autre pièce et qu’on parle du lui, il arrive. C’est vraiment étonnant. Son côté facile à vivre est un vrai bonheur. Il ne réclame pas à manger, il attend sagement sa sortie, il va se coucher quand on le lui demande. Il vit entièrement à mon rithme. Bien sûr, il est un peu pot de colle, avec cette manie de se frotter toujours contre moi. Mais il aime aussi son indépendance et il a son caractère. Par exemple, si je sors sans lui, il me fait la fête quand je rentre, puis part bouder dans son coin. J’ai l’impression qu’il apprécie toutes les espèces vivantes. J’ai aussi un lapin avec qui, il n’y a aucun problème d’entente. Les enfants, il les adore. Dès qu’il en voit un, il devient fou. Je dois le tenir sinon il part en courant. Il a toujours envie d’aller jouer avec eux. En fait, il va très facilement vers les gens. Même ceux, qui n’aiment pas les animaux… Pour lui, c’est un peu « Tout le monde est beau, tout le monde est gentil ». Ça m’ennuie un peu. Avec tout ce qui se passe aujourd’hui, j’aimerais qu’il soit plus méfiant.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *